Jardin

Culture du safran


Safran


Le safran: une culture qui devient de plus en plus populaire en Italie et dans laquelle de plus en plus de personnes sont aux prises.
Voyons comment il est possible de prendre soin de ces plantes.
Les plants de safran sont nés des bulbes, qui doivent être plantés au printemps. À l'automne, la récolte sera possible à la place.
Avant de planter les bulbes, nous préparons le sol, au moins trois semaines avant la date prévue de plantation: de cette façon, la terre aura la possibilité de prendre les nutriments nécessaires à la croissance des plants.

Cultivation



Pour une culture correcte, le sol doit être creusé et fertilisé avec du fumier (le creusement doit avoir une profondeur d'au moins trente centimètres). Il est recommandé de choisir un sol drainant, pour éviter la stagnation de l'eau, qui pourrait faire pourrir les bulbes plantés, éliminant ainsi toute possibilité d'obtenir une récolte satisfaisante. Les mêmes bulbes, au moment de l'achat, doivent être scrupuleusement contrôlés: choisissez des bulbes qui ne présentent pas de blessures ou de blessures, qui pourraient être les symptômes d'une attaque fongique ou parasitaire. Si même une ampoule se révèle malade, cela pourrait rendre tout le monde malade. Vers la fin du mois de mai, lorsque les températures sont plus chaudes, les bulbes achetés peuvent être plantés. Tout d'abord, il faut creuser des trous d'une dizaine de centimètres de profondeur: la même distance doit être laissée entre une ampoule et une autre et entre les différentes rangées. Insérez les bulbes et couvrez-les de terre: puis procédez à un léger arrosage. Les bulbes peuvent également être cultivés en pots. Dans ce cas, il est recommandé de choisir des pots en terre cuite (qui, par rapport au plastique, favorisent l'oxygénation du sol et des racines) et de placer des cailloux au fond du pot lui-même, pour assurer un drainage de l'eau.

Croissance



Le safran n'a pas besoin de nombreux traitements intermédiaires: il ne craint pas les températures froides ou trop chaudes. Il est cependant bon de nettoyer fréquemment le sol dans lequel les bulbes ont été plantés, pour éviter que des mauvaises herbes y poussent, ce qui pourrait éliminer les nutriments du safran. Cette opération est appelée "désherbage" et peut se faire soit à la main (en arrachant les plantes du sol, en prenant soin d'enlever également les racines) soit avec un râteau spécial. Attention, dans ce cas, à ne pas endommager les germes de safran. Attention à l'utilisation des produits chimiques: le safran est une plante délicate de ce point de vue, et il est bon d'éviter les herbicides, les pesticides et autres produits non biologiques. Quant à l'irrigation, il faut procéder avec prudence, arroser rarement les semis, uniquement lorsque le sol est sec. Le safran ne veut pas beaucoup d'eau, et il faut prendre soin de ne pas mouiller les feuilles lors de l'arrosage, mais uniquement les racines. Pour cette raison, si possible, pour la culture du safran, il peut être utile de mettre en place un système d'irrigation goutte à goutte, de sorte que chaque plante ait exactement la quantité d'eau nécessaire à la croissance.
Si le sol a été correctement préparé avant de planter les bulbes, les plants de safran n'ont pas besoin de fertilisation supplémentaire: leur croissance se fait très naturellement.

Récolte et séchage



Les plantes de safran sont prêtes à être récoltées lorsque la fleur avec la couleur violette caractéristique a fleuri, avec le pistil rouge. La période de récolte s'étend de fin septembre à fin octobre dans les zones les plus chaudes (tout dépend de la température).
La collecte est une opération assez simple: les fleurs sont en fait récoltées à la main, et en quelques heures il faut extraire le pistil, qui doit être séché puis utilisé dans le secteur alimentaire. Il est recommandé de récolter les fleurs avant le lever du soleil: de cette façon, l'ouverture de la fleur sera anticipée, ce qui rendra le pistil humide, retardant ou compromettant le processus de séchage. Pour sécher les pistils (appelés "stigmates"), il suffit de les envelopper dans un morceau de tissu et de les laisser exposés au soleil. La toile empêchera le soleil de brûler les épices, ce qui la fera sécher facilement. Une fois séchés, les pistils doivent être stockés dans des récipients en verre spéciaux (disponibles à l'achat dans les magasins spécialisés dans les articles pour l'agriculture) pour être utilisés dans le secteur alimentaire.

Culture du safran: maladies


De plus en plus de personnes commencent à cultiver du safran pour obtenir un rendement économique, garanti par le prix de vente élevé de cette épice, qui se situe autour de huit euros le gramme sur le marché. Il s'agit donc d'une activité rentable: pour la mener à bien, il faut disposer de beaucoup de terrain et du temps nécessaire pour pouvoir mener à bien toutes les opérations. Si la portion de terre est grande, il faudra faire attention aux souris et autres rongeurs, véritables ennemis des bulbes de safran. Pour cette raison, l'opération de désherbage sera particulièrement importante, car ils vont détruire les terriers de ces animaux. Mais le safran est également affecté par d'autres maladies et parasites. En particulier, certaines espèces de champignons portent le bulbe à se faner avant la naissance de la fleur: pour cette raison, il peut être utile de traiter les bulbes avec des produits biologiques appropriés avant de les planter.