Fruits et légumes

Potager en terrasse


Potager en terrasse


Les motivations qui peuvent vous pousser à créer un potager sur une petite terrasse sont nombreuses: satisfaction, envie de manger sainement, mouvements de décroissance heureux et autoproduction: bref, quelle que soit votre motivation, nous devons partir de l'hypothèse que créer un jardin dans un petit espace ce n'est pas du tout difficile. Ayez juste la passion, le désir d'expérimenter et la persévérance.

Inutile d'essayer de faire pousser un chêne sur une terrasse. La première règle est de prendre en compte de manière réaliste l'espace disponible et son exposition: un petit balcon n'aura pas les mêmes possibilités qu'une grande terrasse; vice versa si la terrasse a une mauvaise exposition, vous aurez plus de difficultés. Alors, évaluez tout d'abord soigneusement les possibilités dont vous disposez: la taille des pots, la quantité de soleil que vos plantes vont prendre et en combien de temps elles le prendront. La prochaine étape est la planification: n'ayant pas beaucoup d'espace disponible, vous devrez essayer de mieux organiser vos plantes, pour obtenir les meilleurs résultats. Essayez d'exploiter la technique des associations qui consiste à placer différentes plantes à l'intérieur d'un même vase. Avec un peu de pratique, vous pourrez non seulement maximiser votre espace, mais aussi créer des situations plus favorables pour vos plantes. Un exemple? Essayez de disposer des aromatiques à la base des plants de tomates: le sol sera plus humide, favorisant le développement de la tomate elle-même.Le conseil est cependant de commencer avec des plantes simples, peut-être avec des herbes aromatiques: c'est parce qu'entre-temps vous comprendrez mieux les caractéristiques climatiques et d'exposition de votre terrasse, en profitant au maximum; ensuite parce que la satisfaction de voir pousser une plante et de pouvoir l'utiliser dans votre cuisine vous gratifiera et vous donnera la bonne motivation même pour les entreprises les plus difficiles.Le choix des plantes et des conteneurs



Après avoir soigneusement évalué les caractéristiques climatiques et spatiales, il est possible de choisir les plantes à cultiver. Choisissez-les en fonction de la saison dans laquelle vous vous trouvez, en commençant peut-être par des semis déjà formés: attendez d'avoir une certaine pratique de semis (également parce qu'un lit de semence est généralement utilisé, plus simple et plus efficace).
Si vous avez un vase assez grand (d'un diamètre d'environ 28 cm) ou des balcons, essayez les tomates: elles sont simples à réaliser, polyvalentes en cuisine et la plante éloigne les moustiques! Cependant, optez pour des variétés à fruits plus petits, afin que la plante ne souffre pas du manque probable de terre.
Faites attention à la profondeur des conteneurs: cette variable influence les possibilités de culture. Les vases peu profonds conviennent aux petites plantes dont les feuilles sont utilisées: par exemple les salades ou les herbes aromatiques. Plus la profondeur est élevée, plus les chances de votre plante d'atteindre le stade de fructification sont élevées; soyez donc prudent si vous décidez de cultiver des courgettes, des aubergines, mais aussi des tomates: la profondeur du sol dans ces cas doit être d'au moins 40 cm. Un argument similaire peut être avancé pour les plantes crucifères (telles que les choux), auxquelles il convient toutefois d'accorder une plus grande attention à l'exposition, car celles-ci seront cultivées en hiver.

Pratiques culturales



Préparez tous les pots et récipients en plaçant une couche d'argile expansée ou de petites pierres sur le fond pour faciliter le drainage du sol. N'oubliez pas que les légumes préfèrent drainer facilement les substrats, qui ne permettent pas à l'eau stagnante: d'améliorer le mélange du sol et le sable, afin de le rendre moins compact; ces derniers seront placés dans une proportion qui représente environ 10% du total.
Pour la même raison, n'oubliez pas que les arrosages doivent être fréquents, mais jamais trop abondants, pour éviter une eau stagnante dangereuse et la pourriture des racines qui en résulte. Il est conseillé d'arroser le soir et directement sur le sol, sporadiquement pour pleuvoir sur le feuillage.
Concernant la fertilisation et les soins possibles des plantes contre les pathologies et les parasites, cela dépend du type de philosophie de culture que vous souhaitez adopter: le conseil est de se rapprocher le plus possible de la culture biologique, en privilégiant les engrais naturels (excellent, par exemple, le terre végétale de vers de terre à planter au moment du transfert des semis) et en renonçant aux pesticides et engrais chimiques; ce dernier, en effet, peut également être très nocif pour le consommateur final s'il n'est pas utilisé scrupuleusement en suivant les dosages indiqués. Quelle que soit la méthode de fertilisation et les soins choisis, il est important d'attendre au moins 15 jours avant la récolte pour éviter de consommer des produits encore trop riches en substances utilisées à cet effet.
Enfin, pensez à planter les plantes le soir, lorsque l'activité végétative est réduite au minimum, pour éviter un traumatisme excessif aux plantes elles-mêmes. Il convient d'éviter les semis directs en pot: il est préférable, en ce qui concerne le succès d'un potager en terrasse, de créer un petit lit de semence à l'intérieur de votre appartement, à commencer par l'activité de germination déjà vers février; par la suite, il sera possible de procéder à la plantation, lorsque les plantes seront déjà formées ou vers la mi-avril et en tout cas en tenant compte de la variabilité saisonnière.