Plantes d'appartement

Orchidées Phalaenopsis


Orchidées Phalaenopsis


L'orchidée Phalaenopsis fait partie d'une vaste famille de plantes à fleurs, il y a plus de 30000 espèces, on parle d'une plante très ancienne, déjà connue à l'époque des Grecs et des Romains, suite aux grandes découvertes géographiques, marchands et missionnaires ramenés en Europe de leurs voyages les soi-disant plantes tropicales, mais ce n'est qu'en 1764 que le naturaliste Linné, réussit à identifier une trentaine d'espèces et le Blume allemand lui donna ce nom, car la fleur rappelait un papillon en vol.

Caractéristiques de l'orchidée Phalaenopsis



L'orchidée Phalaenopsis est certainement la plus répandue, originaire d'Asie du Sud-Est, nombreuses dans les forêts tropicales d'Indochine, mais surtout dans les îles indonésiennes de Bornéo, aux Philippines et dans le nord de l'Australie.
L'orchidée a toujours été considérée par les Chinois comme une plante capable de parer aux influences néfastes, en particulier la stérilité, pour cette raison, a été utilisée pour former des filtres d'amour. Contrairement à nos plantes, elles ne vivent pas au sol, mais s'accrochent aux branches des arbres, car grâce à l'humidité des tropiques pour plusieurs plantes il est possible de vivre à travers les "racines aériennes", qui peuvent s'enfoncer dans les mousses ou les lichens qui recouvrent les branches, en plus d'absorber l'humidité atmosphérique.
C'est une plante qui survit même sur les rochers, généralement elle a 2 ou 6 grandes feuilles charnues de couleur vert intense, disposées de manière très proche.
Les feuilles sont le seul organe de la plante, capable de stocker l'eau car elle est dépourvue de pseudobulbes.
Les racines sont grandes, ramifiées et nombreuses et c'est grâce à elles que la plante est capable d'adhérer au substrat, les fleurs sont soutenues par des tiges minces et rigides de longueur variable.

Orchidées dans l'appartement



Cette orchidée aime le climat chaud avec des températures allant d'un minimum de 17 degrés à un maximum de 24 degrés, elle aime les environnements ventilés, de préférence ceux avec une humidité de 70%, mais attention aux courants d'air. Comme la plupart des plantes d'intérieur, il aime une lumière abondante, mais pas directe, cependant, le manque ou la rareté de celui-ci est l'une des principales causes de non-floraison. Le sol doit laisser suffisamment d'espace pour la circulation de l'air, afin de permettre aux racines de respirer. Vous pouvez utiliser un sol prêt à l'emploi adapté aux orchidées, facilement disponible, ou utiliser un bon composé d'écorce de hêtre mélangé à du polystyrène, de la tourbe de sphaigne, des morceaux de liège, de la mousse qui favoriseront la bonne humidité. Le drainage est important. l'orchidée Phalaenopsis, n'aime pas la stagnation d'eau, il faut donc favoriser le drainage rapide des arrosages, et si nécessaire faire d'autres trous dans la partie basse du vase. Nous recommandons un vase transparent qui permet l'exposition des racines au soleil, cela favorisera l'activité photosynthétique même à un niveau radical, cela vous permettra également de mieux contrôler la plante si elle a besoin d'être arrosée, surtout si vous remarquez que les racines n'apparaissent pas d'un couleur verte intense, cela peut être un signe que la plante a besoin d'eau. Il est important que le récipient soit lavé avec du savon et de l'eau avant d'être utilisé, puis désinfecté avec de l'alcool ou de l'eau de Javel. Ces orchidées aiment avoir des racines constamment humides, généralement deux arrosages par semaine en été et un en hiver suffisent, évidemment ces précautions varient d'un cas à l'autre.

Quelques conseils pratiques à suivre:


Il est conseillé d'arroser le matin, pendant les heures chaudes, pour que les feuilles restent sèches le soir et surtout de faire attention à ce qu'il n'y ait pas de stagnation d'eau dans le vase ou entre les interstices des feuilles.
Ils aiment l'air humide, il est bon de vaporiser les feuilles une fois par jour, une autre astuce est d'équiper les radiateurs d'humidificateurs pour essayer de rendre l'air de la pièce moins sec.
Au printemps pendant la croissance végétative, la plante doit être fertilisée tous les quinze jours, avec un engrais riche en azote, phosphore et potassium, tandis qu'en automne, une saison préférée pour la floraison, un composé riche en phosphore et potassium doit être administré.
L'engrais sera dissous dans l'eau et administré après avoir mouillé le substrat, pour éviter une concentration excessive de sel.
La floraison a généralement lieu pendant les mois d'hiver entre décembre et avril, mais le fait demeure que si la plante trouve des conditions optimales de lumière, d'humidité et de température, elle peut aussi fleurir deux ou trois fois par an, avec des fleurs qui persistent pendant plusieurs semaines, même les ses fleurs coupées durent longtemps.
Lorsque les fleurs sont sèches, il est conseillé de ne pas couper la tige, car de nouvelles branches latérales peuvent en naître, le Keiki peut fleurir à nouveau ou naître, c'est-à-dire des nodules qui se forment sur la tige et qui constitueront en pratique un nouveau semis.

Comment et quand rempoter la plante



Dans trois cas seulement, la plante doit être rempotée, c'est-à-dire
- Lorsque la plante a trop poussé et que le pot est petit.
- Lorsque le substrat pourrit ou est tellement consommé qu'il ne s'écoule plus.
- En cas d'infestation de parasites ou de moisissures.
En général, la période préférée pour le rempotage est après la floraison, en commençant par bien laver le substrat, afin de rendre les racines plus élastiques afin de ne pas les casser, elles doivent également être lavées pour les nettoyer du matériau, s'il y a des parties mortes, elles iront enlevé avec la cisaille qui doit toujours être désinfectée en premier, puis les parties coupées seront traitées avec des poudres fongicides.
Si les racines après un long séjour dans un vase trop petit ont du mal à sortir, pour éviter de les casser il est bon de tremper le pot pendant une trentaine de minutes dans de l'eau tiède.
L'orchidée Phalaenopsis est très sensible aux maladies, souvent favorisées par une mauvaise technique de culture, elles se répartissent en:
- Parasite
- Non parasitaire,
Parmi les premiers, la plante peut être infestée de cochenille ou de pucerons qui, en plus de causer des dommages directs, sont porteurs de nombreux virus, tandis que les virus non parasitaires sont visibles, tels que la chute des feuilles, un retard de croissance, une floraison ratée ou une brûlure du feuilles.
L'élagage n'est pas toujours recommandé dans une plante qui pousse bien, mais si vous voulez le faire, assurez-vous d'utiliser des ciseaux désinfectés et stérilisés, mieux ceux jetables.
Généralement, l'élagage est effectué après le deuxième nœud, mais peut également être pratiqué à la base, auquel cas il sera conseillé d'utiliser un mastic sur la plaie qui permet d'accélérer la cicatrisation, en évitant les infections et en favorisant de nouveaux jets et donc une nouvelle floraison.
Si votre orchidée Phalaenopsis est particulièrement prospère, vous pouvez participer à des concours floraux qui, avec des méthodes de jugement mondial, après avoir vu la plante, attribueront des scores en fonction des caractéristiques et des qualités de la plante exposée.