Aussi

Marronnier


Marronnier d'Inde


Le Marronnier d'Inde (Aesculus Hyppocastanus), est un arbre ornemental à haut tronc, particulièrement présent sur les côtés des avenues et dans les jardins.
Etymologiquement, son nom dérive du grec et signifie: châtaignier (castanus) pour chevaux (hyppo), car les fruits de l'arbre représentent une nourriture stimulante et très bienvenue pour ces animaux.
En plus de remplir des fonctions ornementales en raison de sa taille considérable, l'Ippocastano possède également diverses propriétés médicinales pour le traitement de divers troubles.

Morphologie du marronnier d'Inde



C'est un arbre majestueux, qui peut atteindre 25-30 mètres de hauteur (certains spécimens atteignent exceptionnellement jusqu'à 50 mètres); il a une couronne élargie, compacte, en forme de pyramide, qui s'ouvre jusqu'à 10 mètres de large et qui le rend particulièrement adapté pour fournir de l'ombrage.
Il a une écorce lisse brun-brun.
Les branches sont lenticélées, de longueur moyenne, couvertes de bourgeons rougeâtres enveloppés dans une substance collante.
Les feuilles sont caduques, d'aspect palmé, à insertion opposée; ils ont des dimensions considérables (ils peuvent dépasser 20 à 25 centimètres de longueur) et se composent de 5 à 7 lamelles à base étroite et à sommet pointu, traversées par des nervures évidentes; ils ont une page supérieure avec une couleur vert clair et une page inférieure avec une couleur vert clair.
Les fleurs hermaphrodites ont un calice à 5 sépales et une corolle à 5 pétales, blanches avec des taches roses et rouges, rassemblées en inflorescences en panicule de taille considérable (jusqu'à 20 centimètres).
Les fruits sont de grandes capsules rondes verdâtres, couvertes de courtes épines et formées par trois valves qui renferment la graine: le "marronnier fou". Ils ne sont pas comestibles pour l'homme et sont toxiques en cas d'ingestion accidentelle.

Habitat


Le marronnier d'Inde est considéré comme un arbre omniprésent, qui préfère les climats frais ou froids, présents dans toutes les régions tempérées d'Europe.
En Italie, il est répandu car il n'a pas de besoins particuliers, sauf pour éviter une proximité excessive avec la mer.
Particulièrement commun dans les zones basses, il peut être cultivé jusqu'à 1000 1200 mètres d'altitude.

Propriétés pharmacologiques


Les principales activités pharmacologiques du marronnier d'Inde sont de nature capillaire protectrice et décongestionnante et sont réalisées par une réduction de la perméabilité capillaire et une augmentation du processus de drainage lymphatique.
La perméabilité capillaire inférieure entraîne une amélioration de l'élasticité des tissus et une plus grande résistance de la paroi vasculaire.
Il s'ensuit une remarquable action anti-inflammatoire, anti-œdémateuse et anti-exsudative.
On note une activation de la circulation sanguine au niveau de la zone veineuse, avec pour conséquence l'élimination des processus œdémateux des membres inférieurs.
Nous assistons à une atténuation de l'insuffisance veineuse, un œdème, la sensation de "jambes lourdes" et la douleur qui en résulte.
En phytothérapie, cette plante est également utilisée efficacement pour lutter contre les démangeaisons causées par les ulcérations liées aux varices, thrombophlébite, phlébite.
Une utilisation spécifique est en cas d'hémorroïdes qui semblent moins turgescentes et moins douloureuses.
Toujours dans le domaine cosmétique, l'Ippocastano trouve une application très valable pour contrer la formation de cellulite, éliminée par le renforcement du drainage.
L'application récente de ce légume est destinée à atténuer les troubles liés aux: rhumatismes, névralgies et myalgies; troubles dans lesquels son «action anti-inflammatoire est extrêmement efficace.
Une activité réparatrice sur les hématomes d'origine traumatique, due à l'action vasoconstricteur au niveau capillaire, a également été mise en évidence.

Composants actifs en phytothérapie



Le composant principal de l'Ippocastano est "l'escine", c'est un composé constitué d'un mélange de saponines qui est à la base de ses propriétés médicinales.
L'escine, en se liant aux protéines plasmatiques, diminue l'activité de l'élastase et de la jaluronidase, des enzymes qui attaquent l'endothélium vasculaire affaiblissant sa structure.
Par conséquent, grâce à l'action de l'escine, les vaisseaux retrouvent leur élasticité et leur fonctionnalité s'améliore considérablement.
Il détermine également une stimulation des glandes surrénales.
Il existe également des pourcentages élevés de "flavonoïdes" comme la quercitine et la rutine, qui jouent un effet trophique au niveau de la paroi capillaire, augmentant l'élasticité de son endothélium.
Les "tanins" et les "coumarins" ont un pouvoir anti-thrombotique remarquable.
Il existe également des traces "d'esculine" qui appartiennent à la classe des glycosides de coumarine et qui agissent en améliorant la fonction vasculaire.

Procédures d'emploi



Il existe différentes façons de prendre les remèdes dérivés du marronnier d'Inde
* Écorce
Il exerce une puissante action fébrifuge car il contient de la "proanthocyanidine"
* Gemmes
L'extrait de gemmes a une action goutte à goutte tonique et un vaisseau protecteur, facilitant la circulation sanguine au niveau des vaisseaux congestionnés par stase sanguine (varices). Il y a un rétrécissement soudain des varices et une diminution de l'enflure associée.
* Graines
Ils sont utilisés pour la préparation de décoctions, d'infusions ou de tisanes.
* Teinture mère
Il est obtenu en diluant l'extrait sec dans une solution alcoolique et est pris de 15 à 20 gouttes (correspondant à environ 40 grammes) dissous dans l'eau deux fois par jour, hors repas.
* Extrait sec
Il se présente sous forme de gélules: la dose recommandée est de 2 gélules (environ 250 mg d'extrait) par jour, de préférence entre les repas.
* Pommade
Il est utilisé pour une utilisation topique, en cas de rhumatismes, myalgies, déchirures musculaires.
Tout type de thérapie doit être poursuivi pendant au moins quatre semaines.
Les effets secondaires, généralement mineurs, sont ceux qui affectent le tractus gastro-intestinal et consistent en: nausées, vomissements, diarrhée, constipation, déception.