Jardin

Hortensias de culture


Hortensias de culture


C'est une espèce florale qui au fil des siècles a été étudiée pour être modifiée à la recherche d'une espèce simple et résistante à cultiver en pot, donnant vie à différentes nuances de couleur et différentes formes et tailles de feuilles et de pétales.
La couleur des pétales varie en fonction de l'acidité du sol, lorsque le pH est compris entre 4 et 5,5 l'acidité est élevée et la couleur des pétales prend différentes nuances de bleu, la composante acide permet en effet à la plante d'absorber l'aluminium présent dans le sol (s'il n'est pas naturellement présent dans le sol il peut être modifié lors de la préparation du sol et de la fertilisation). Pour maintenir la couleur bleue, il doit être arrosé avec de l'eau de pluie et éventuellement ajouter un composé d'hortensia bleu qui contient de l'aluminium facilement assimilable des racines des plantes.
Lorsque le pH est compris entre 6 et 6,2, l'acidité du sol est particulièrement faible et la couleur supposée est entre le rose et le rouge, même dans ce cas, la couleur peut être maintenue en ajoutant un produit spécifique à l'eau pour l'arrosage. pour les hortensias roses.
Il est donc possible de faire varier la couleur pour obtenir la couleur désirée en la modifiant convenablement avec des engrais et en donnant certaines substances chimiques au sol où les hortensias sont cultivés, mais en agissant toujours progressivement.
Les hortensias poussent mieux dans les sols acides dont le pH est compris entre 4 et 6. L'acidité n'est pas modifiée par l'eau, tant que c'est la pluie qui est toujours la solution idéale pour le développement des arbustes.

Les conditions climatiques appropriées et le terrain



Les hortensias trouvent leur emplacement optimal dans les régions méditerranéennes, où le climat est doux et la culture n'est pas particulièrement difficile, même pour les petits experts en jardinage. Ces fleurs, en effet, malgré leur résistance, craignent à la fois une chaleur excessive et le gel. Il faut donc essayer, au cas où vous voudriez cultiver dans des zones particulièrement chaudes, de les placer dans une zone protégée par l'ombre afin qu'ils ne souffrent pas trop de la chaleur et qu'ils ne reçoivent pas directement la lumière du soleil car ils risqueraient leurs feuilles se brûler. Si au contraire, ils sont cultivés dans des zones qui atteignent des températures froides, il est bon de les placer dans une petite serre afin de les protéger du gel et des agents atmosphériques. Il est donc nécessaire de conserver les hortensias dans un climat doux, avec des températures intermédiaires, dans un endroit frais et avec un bon degré d'humidité.
Même le sol doit être préparé de manière appropriée: la condition idéale est un mélange moyen, plutôt mou, mélangé à de la tourbe et abondamment fertilisé. Il est donc nécessaire de procéder à un creusement vigoureux du sol pour l'aérer et le ramollir, puis ajouter du gravier ou des galets qui améliorent la capacité de drainage du sol et enfin vous pouvez ajouter à la couche la plus superficielle (environ un demi-mètre) le fumier ou compost pour augmenter la fertilité du sol.
Si la saison froide approche, il est conseillé de procéder au paillage pour protéger la plante des rigueurs de l'hiver: vous pouvez couvrir la zone autour de la plante avec des feuilles sèches ou de la paille, mais aussi avec du matériel plastique préalablement percé pour permettre au sol de respirer et recevoir de l'eau. Si vous choisissez un paillis traditionnel, le composé de feuilles et d'écorce pendant l'hiver sera important à la fois du point de vue nutritionnel et pour empêcher la croissance de l'herbe ou d'autres plantes indésirables.
Avec l'arrivée du printemps, vous devez fertiliser le sol, en utilisant de préférence des engrais minéraux à acheter auprès de détaillants spécialisés qui vous conseilleront sur le produit à choisir.

Opération de plantation et d'arrosage



Pour être sûr que l'hortensia pousse en bonne santé et luxuriante, il sera approprié de décider de planter de jeunes plants achetés directement dans une pépinière, les périodes les plus appropriées pour la plantation sont la fin du printemps (en particulier le mois de mai) ou début de l'automne (fin octobre, début novembre) car le climat est doux et les pluies sont abondantes et assurent des conditions climatiques optimales aux hortensias.
Le logement peut être aménagé pour la plante en creusant un trou pour chaque plante avec la bêche, en tenant compte du volume occupé par le système racinaire et abondant dans toutes les directions, la taille doit être environ le double de la taille de la plante en largeur et en profondeur. Au fond du trou, vous pouvez placer une bonne quantité de fumier, puis la plante doit être insérée avec soin, recouverte de sable qui favorise la bonne humidité du sol, le sol doit être légèrement compacté et abondamment arrosé. Autour des branches de la brousse, il est bon de garder une zone de sol nu (ou paillé) où aucune herbe ne devrait pousser, ce qui retirerait les nutriments et l'eau de la plante.
Les hortensias ont besoin d'un environnement très humide même si, comme la plupart des plantes, ils craignent la stagnation. Il est donc bon que le sol soit toujours humide et que les arrosages ne soient pas très abondants mais fréquents, pour éviter la stagnation et maintenir l'humidité du sol à un niveau constant. L'hortensia a besoin d'un arrosage abondant, en particulier pendant la période de formation des bourgeons, tandis qu'après la floraison, il doit être arrosé moins abondamment pour préserver la fraîcheur et la beauté des fleurs.

Taille et ravageurs



Pour une culture correcte, les hortensias doivent être coupés après la période de floraison, fin septembre ou début octobre: ​​vous pouvez utiliser une paire de ciseaux de jardinage pointus et préalablement désinfectés et faire une coupe nette et nette en biais en dessous de la fleur maintenant séchée.
Les hortensias sont des plantes résistantes mais peuvent être victimes de maladies et de ravageurs. Les maladies auxquelles elles sont particulièrement sujettes sont la moisissure et le mildiou si le sol n'évacue pas correctement l'eau, dans des cas plus graves, il existe également un risque de pourriture des racines qui compromettrait complètement la santé de la plante. En plus d'intervenir lors de la préparation du sol, des fongicides peuvent être utilisés pour éradiquer les moisissures, après avoir éliminé les zones endommagées par les moisissures avec une coupe nette.
Les parasites les plus courants sont les pucerons, les cochenilles et les acariens: ils doivent être éliminés manuellement, puis l'insecticide doit être appliqué pour éviter la récurrence du problème. Quelque temps après avoir effectué le traitement aux pesticides, les feuilles doivent être lavées pour éliminer les résidus que les insectes laissent sur les plantes, comme leurs toiles d'araignées, pour cette opération il existe des produits spécifiques adaptés aux plantes.